Fermer

Le temps du blé d’Inde

L’appellation remonterait à Christophe Colomb, qui évidemment se pensait aux Indes. Le maïs était si omniprésent qu’il en déduisit qu’il s’agissait d’une variété de blé locale.

À l’intention de mes abonnés d’Europe ou d’ailleurs, sachez qu’au Québec, le maïs se savoure l’été. On plonge l’épi dans l’eau bouillante quelques minutes, puis quand il est cuit, on le roule dans du beurre, avec un peu de sel et poivre pour finir. C’est divin, surtout quand le maïs est tendre et sucré.

À propos de l'auteur Nicolas

Adepte de plein air basé à Sherbrooke, QC, Canada, je prends des photos où les paysages ont une place de choix.

All posts by Nicolas →

2 commentaires

  1. Délectable, en effet! :D

    Réponse

    1. N’est-ce pas? :)

      Réponse

Exprimez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :