Avec pas d’chat

Paysages 11/03/2015

La photo avec le chat orange publiée la semaine dernière a remporté un certain succès sur Facebook. Évidemment, cela doit être vu à l’échelle du très modeste intérêt que mes publications peuvent soulever. Cela m’a quand même fait sourire : un chat, c’est vraiment la clé du succès.

La photo d’aujourd’hui passera certainement plus sous le radar. Je l’admets, elle est assez peu palpitante. Il n’y a pas de jolie fourrure qu’on aurait envie de caresser. Pas de beau visage qu’on aimerait charmer. Pas de paysage à couper le souffle avec force de reliefs inaccessibles. C’est une photo assez simple, sans attrait particulier, sinon pour les Européens, peut-être, qui y verront une forme d’exotisme. La glace, la neige, c’est très québécois, après tout. Nous, on n’est plus capables de la voir, même en peinture, tant elle s’éternise. Pourtant, j’ai aimé aller la prendre en photo, avec mes raquettes, par un bel après-midi ensoleillé, dans la baie glacée de Baie-Saint-Paul, en Charlevoix.

Cette photo s’inscrit dans la continuité d’une quête minimaliste que je poursuis. Ce que je choisis de vous montrer, c’est ce qui me fait vibrer. Et ce qui me fait vibrer est souvent sans attrait particulier pour la majorité des gens. Cela ne s’explique pas, mais le vide me parle. J’aspire à explorer un certain silence visuel, que je tente d’évoquer par des photos souvent dépouillées d’attraits flagrants.

En ce qui concerne le titre de ce billet, il s’agit d’une référence au nom d’un groupe québécois, Avec pas d’casque.

Comments 4

  1. Anne Jutras says on 11/03/2015

    Salut Nicolas, c’est vrai que les chats sur fb c’est passablement populaire. Je l’ai aimé (pas seulement pour le chat, je précise), mais parce que cette petite tache jaune m’avait fait sourire. ;)

    En ce qui concerne cette photo-ci, elle démontre bien notre hiver qui s’éternise. Belle idée que ce défi minimaliste, ça incite à composer épurer. Pas toujours facile.

    • Nicolas says on 11/03/2015

      Merci Anne. C’est vrai qu’il était sympathique, ce chat. :) Et c’est vrai que ce n’est pas si simple que cela que de faire simple. J’ai encore beaucoup de travail devant moi pour y parvenir.

Les commentaires sont fermés.