Le réseau

Paysages 14/03/2015

Les forêts et champs du Québec sont traversés de saignées artificielles de ce type. Pour simplifier, le Nord alimente le Sud en électricité, laquelle est transportée par ces complexes structures de métal et de fils. Lors de la crise du verglas, en 1998, les limites du réseau ont été tellement éprouvées qu’il a fallu repenser la conception et la distribution des pylônes dans bien des secteurs. Dans les régions traversées par ces lignes de haute tension, les motoneigistes y trouvent un environnement idéal pour pratiquer leur loisir. Ces vastes zones déboisées permettent en effet de parcourir rapidement de longues distances, sans y déranger personne.

Comments 4

  1. Anne Jutras says on 14/03/2015

    J’adore cette photo, Nicolas! Les fils superposés, le graphisme des structures métalliques, les vallons de neige qui se superposent, et le traitement donnent un impact visuel fort intéressant. (même si à priori je déteste ces fils qui pendouillent un peu partout. Des fois, je repère un beau panorama jusqu’à ce qu’un de ces maudits fils fassent irruption. LOL ) ;)

    • Nicolas says on 14/03/2015

      Merci Anne,
      J’ai aussi cette aversion des fils, en général, mais parfois, ils sont utiles pour donner une ligne de fuite. Ici, comme c’est le sujet, le défi était inverse : comment rendre ces structures intéressantes. J’ai pris des versions soleil dans le dos et soleil en face, et c’est cette dernière qui l’emporte, au final.

Les commentaires sont fermés.