Fermer

Fatigue

Quand s’arrêter s’avère nécessaire, salutaire. Prendre le temps de regarder autour de soi. Constater qu’on est petit, perdu dans le décor, au milieu de nulle part. Respirer. Se dire que cela est très bien ainsi. Puis repartir, juste un peu plus lentement. Il faut toujours continuer.

À propos de l'auteur Nicolas

Adepte de plein air basé à Sherbrooke, QC, Canada, je prends des photos où les paysages ont une place de choix.

All posts by Nicolas →

4 commentaires

  1. P’être trop chargé, le sac a dos ?

    Réponse

    1. Pas tant que ça. Pis c’est pas un vrai sac à dos, mais un sac étanche pour le portage. :) Moi, je me tape le baril et le canot.

      Réponse

  2. Beau comme une peinture. L’oeil de l’artiste :)

    Réponse

    1. Merci. L’endroit avait qlq chose d’immense, et en même temps très dense. Il faisait aussi anormalement chaud pour un mois de mai (28 degrés) au Québec.

      Réponse

Exprimez-vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :