Fermer

Lumières sur la ville

Je suis privé d’ordinateur personnel depuis quelques semaines, ce qui, à l’ère du numérique, revient un peu à se retrouver sans chambre noire. En attendant de pouvoir m’équiper, je me débrouille avec les moyens du bord, en l’occurrence ici mes divers iBidules.